Retour vers la page d'accueil de Fredon Centre

Réduire les pollutions d'origine non agricole

 Les formations

La FREDON Centre propose des formations à destination des agents techniques de communes ou toute personne utilisatrice de produits phytosanitaires en zones non agricoles.



Exercice d'étalonnage.
Formation « Bonnes pratiques phytosanitaires » :
1 journée, avec une partie théorique (réglementation, protection de l'utilisateur, ...) et une partie pratique (étalonnage du matériel, ...).

Formation « Mise en place d’un plan de désherbage communal » :

1 journée, partie théorique et pratique (classement des surfaces d'une commune, ...).

Pour tout renseignement concernant les formations : nous contacter

Diagnostic de pollutions ponctuelles

Il s’adresse en particulier aux communes.

Principe : Évaluer les risques de pollutions lors de la manipulation des produits et proposer des solutions. Sont concernées essentiellement les étapes de préparation de la bouillie (avant le traitement) et de nettoyage du matériel (après le traitement).

  • Les points examinés lors du diagnostic :
  • lieu de stockage des produits
  • sécurité de l’utilisateur et de la population
  • entretien du matériel
  • lieu de remplissage et lavage du matériel

Des aménagements sont proposés, en fonction de la configuration des lieux mais aussi de la capacité d’investissement de la commune.


Lieu de stockage des produits.

Sécurité de l'utilisateur et de la population.

Lieu de remplissage et lavage du matériel.

Plan de désherbage communal

Principe : Raisonner les pratiques de désherbage de la commune en mettant en relation : l’objectif de propreté (tolérance des mauvaises herbes ou non), le niveau de risque de la surface traitée et les produits utilisés.

Les étapes du plan de désherbage (méthodologie Bretagne Eau Pure) :

  •  Inventaire des pratiques de la commune (surfaces traitées)
  •  Définition des objectifs d’entretien
  •  Classement des zones à désherber et choix des méthodes d’entretien
  •  Enregistrement des pratiques d’entretien
  •  Bilan annuel
Le classement des surfaces traitées se fait en fonction de 2 critères : perméabilité de la surface et connexion ou non à un point d’eau. C’est le risque de ruissellement qui est pris en compte (contamination des eaux superficielles).
Le relevé des surfaces traitées aboutit à une cartographie de la commune.


Plan de désherbage communal (Source : GRAPPE Nord-Pas-de-Calais)
Zones à risque « élevé » (en rouge) :
L’emploi de produits phytosanitaires est fortement déconseillé. Privilégier d’autres techniques culturales.

Zones à risque « faible » (hachurées en vert) :
L’emploi de produits phytosanitaires est possible. Attention à respecter les Bonnes Pratiques Phytosanitaires et à choisir si possible les produits les moins dangereux pour l’environnement.

En fonction de la classe de risque de la surface, différents types de solutions sont proposés : modification des produits utilisés, de la période ou des modalités de traitement, techniques alternatives (paillage, binage, désherbage thermique, …).


 Plan de gestion différenciée

Il s’adresse plus particulièrement aux communes désireuses d’entrer dans une démarche globale d’amélioration de la qualité environnementale. Il vise à préserver la biodiversité faunistique et floristique ainsi que les ressources naturelles, et en particulier la ressource en eau.

Ainsi le plan de gestion différenciée, en plus de s’intéresser aux pratiques de désherbage de la commune, s’attache également à d’autres d’aspects de la gestion de la collectivité (fertilisation, arrosage, gestion des déchets verts,…).

L’objectif du plan de gestion différenciée est de trouver un équilibre entre les besoins du public, et les contraintes écologiques, techniques et économiques de la collectivité.

Pour cela, l’étude décèle et souligne les problèmes liés à la gestion des espaces communaux, et propose des solutions d’entretien adaptées aux différents sites, en réaménageant le temps de travail consacré à l’entretien de chaque zone.

le plan de gestion différenciée, pour un entretien plus
le plan de gestion différenciée, pour un entretien plus "vert"

Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages

 
   

" Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages " est un programme d'accompagnement des communes qui veulent à terme parvenir à ne plus utiliser de pesticides pour l'entretien de la voirie et des espaces verts.

Une commune qui s'engage officiellement sur la voie du zéro pesticide en signant la charte "Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages" peut ainsi bénéficier d'une aide sur les plans technique et de la communication : La FREDON forme les agents communaux aux pratiques alternatives (mulching, plantes couvre-sol, etc.), aux dangers des pesticides et à la réglementation en vigueur , effectue un diagnostic des pratiques phytosanitaires et élabore un plan de réduction des pesticides.

De plus, la FREDON aide à la mise en place et au suivi phytosanitaire d’un quartier pilote choisi par la commune pour expérimenter les alternatives aux pesticides.

Cette démarche est accompagnée dans le Loiret par l’association Loiret Nature Environnement qui propose une aide sur le plan de la communication, pour faire comprendre et valoriser la démarche de la commune auprès de ses habitants, notamment par des actions de communication dirigées vers le grand public pour augmenter l'acceptation des herbes spontanées.

L’opération zéro pesticide, menée dans le Loiret en partenariat avec Loiret Nature Environnement  et Jardiniers de France , c’est déjà plus d’une quinzaine de communes engagées depuis le lancement de l’action en 2005, dont 7 communes signataires en 2009.

 

Pour tout renseignement concernant les formations : nous contacter